Eric de Putter - Marie-Alix de Putter - Réforme -

Les visages de l'Amour

« Heureux toi qui ne peux te contenter de la justice des hommes ; Tu découvriras ce que tu ne peux pas même soupçonner », écrivait Éric de Putter en 2010 dans une relecture assumée des Béatitudes. Cinq ans après son assassinat, le 8 juillet 2012 sur le campus de l’UPAC à Yaoundé (Cameroun), alors que meurtriers et commanditaires courent toujours, et que la Justice des hommes au Cameroun comme en France est au point mort, ses mots ont en moi une résonance particulière.

Souscrire à RSS - Eric de Putter - Marie-Alix de Putter - Réforme -